La lutte contre la désinformation systémique

5/5
3
Formation fake news

Durée :

6

heures

Difficulté :

Débutant

Langue :

Français

Examen :

Oui

Certificat :

Oui

Validé CEU / CPD :

Oui

Certification

Obtenez un certificat reconnu et certifié après avoir terminé le cours :

Tous nos certificats sont uniques, authentiques, accrédités CPD/CEU et conformes à la norme ISO 27001. La validité des certificats peut être vérifiée en ligne via notre certificat.

Description

Formation fake news

Ce cours est une formation aux fake news. Une initiation au fact checking. Il s’adresse aux dirigeants en général. Et à toutes les personnes qui ont en charge la survie de l’entreprise. Mais aussi son développement commercial, son marketing, sa e-réputation et la gestion des ressources humaines.

Notamment si elles sont confrontées à l’influence toxique qu’exercent sur leur cadre professionnel les fausses informations et les politiques de désinformation en général. Que ce soit en déteriorant l’ambiance de travail par des rumeurs ou en compromettant la crédibilité de l’entreprise sur son marché. Et ce par une mise en question de sa valeur sociétale et de sa légitimité.

 

Désinformation systémique

La désinformation systémique se distingue de l’attaque à la réputation. Dans le sens où elle vise non pas une entreprise en particulier, mais un secteur tout entier. Une filière tout entière. Elle menace l’ensemble des acteurs de ce secteur, qui souvent choisissent de s’unir pour lutter contre elle.

La désinformation systémique est un véritable enjeu économique et commercial. Saper la confiance du consommateur dans une filière affecte directement le chiffre d’affaires. Et l’effet peut être viral, suivant la maxime « il n’y a pas de fumée sans feu ». Il faut donc tout à la fois veiller au grain, prévenir ou anticiper le danger et éteindre l’incendie le cas échéant.

 

Un enjeu de cyber sécurité

La désinformation a partie liée avec la cyber sécurité. Notamment dans la mesure où elle consiste avant tout en un jeu sur les données et sur l’information numérique. Il s’agit, dans un premier temps de puiser dans les informations connues sur un secteur, puis de les traverstir pour s’en servir contre lui. On peut agir sur ces deux niveaux. Soit en contrôlant la nature des informations qui sont communiquées. Soit en masquant les informations qui prêtent le flanc à une mauvaise interprétation. Mais aussi en dénonçant après-coup les fake news et en faisant œuvre de pédagogie pour en expliquer les mécompréhensions.

Début avril 2023, une photo devient virale sur les réseaux sociaux. Celle que nous reproduisons ci-dessus. Elle représente un site d’enfouissement de pales d’éoliennes et s’accompagne de ce commentaire :

« Site d’enfouissement des pales d’éoliennes en matères composites non-recyclables! Merci les écolos à la con. »

 

Fact checking

Comme souvent, dans le cas de fake news, cette communication assemble efficacement un ensemble d’informations authentiques avec une série de raccourcis ou d’informations sorties de leur contexte. Ce qui est sûr c’est qu’elle réussit à saboter l’image écologique du secteur éolien. Pourtant, aussi bien par le dernier rapport du GIEC que les recommandations de l’Agence Internationale de l’Energie le présentent comme un outil central dans la décarbonation de notre économie

Il est exact que la matière plastique constitue l’essentiel des pales. La photo est authentique. Et le problème du recyclage des pales d’éoliennes est bien réel. Mais, ce que l’article ne dit pas c’est que tout d’abord la photo est prise dans le Wyoming. En France et plus généralement en Europe, il existe une législation qui interdit l’enfouissement des pales d’éoliennes et des matières non biodégradables en général. Donc le législateur a prévu et anticipé correctement. De sorte qu’une filière de recyclage des pales est en train de voir le jour à mesure que les éoliennes installées il y a 25 ans commencent à être démontées.

Ensuite, les pales représentent 8 % de l’éolienne et le reste (acier, béton) se recycle sans difficulté.

 

L’information et son contexte : quand parle-t-on de fake news

Il s’agit donc d’une problématique à la fois mineure, non-pertinente sur le sol européen et non actuelle puisque la filière de recyclage se lance en même temps que le démantèlement des premières éoliennes arrivées en fin de vie. Au contraire, il faudrait communiquer sur cette filière et montrer la créativité des européens sur ce terrain. Les fibres plastiques seront transformées en béton bas carbone. C’est donc un succès et une innovation pleinement intégrée et qui réduit les émissions de CO2 d’une autre filière : le béton.

Le secteur de l’éolien se confronte au défi de mieux communiquer sur ce terrain et à promouvoir les informations précises qui sont fournies par les experts. Ainsi, ce démenti de l’AFP remet les pendules à l’heure et démontre le caractère vertueux du recyclage des pales d’éoliennes.

 

La question de légitimité est un enjeu commercial

Le problème, toutefois, ne touche pas que le secteur de l’éolien. En réalité, tout les secteurs de l’économie s’attellent aujourd’hui à trouver le chemin de la vertu environnementale et se doivent de transformer leur activité et de communiquer efficacement sur les efforts fournis. Le risque alors, et il est général, c’est qu’une entreprise concurrente mais surtout un secteur concurrent s’empare du dossier et vous accuse de greenwashing, de ne pas joindre le geste à la parole, présente comme majeure une lacune mineure etc. suivant les préceptes millénaires de l’art d’argumenter et de mettre en scène.

Prévenez les coups, construisez votre dossier, soyez prêts à intervenir, à contre-attaquer, à porter plainte pour diffamation etc. Dans ce cours, nous analysons quelques exemples célèbres de désinformation et envisageons avec sérénite la marche à suivre pour limiter l’impact de telles campagnes.

Deux autres cours traitent de notions connexes. Il s’agit d’une part de La perte de réputation et d’autre part de La captation de données stratégiques par les banques.

 

 

Curriculum formation fake news

 

Introduction

 

Section 1: La création de valeur systémique

  • Devenez vertueux et communiquez sur la vertu
  • La transformation écologique des entreprises
  • Communiquez avec des mots et avec des images

 

Section 2: Réagir à une attaque de désinformation

  • Droit de réponse et fact checking
  • Actes qui constituent une diffamation
  • Efficacité de la communication « anti »

 

Section 3: Prévoir un cadre communicationnel

  • Défense de la propriété intellectuelle
  • Renseignement sur les sources de désinformation
  • Approche sectorielle et partenariats

Glossaire

 

Quiz

Auteur

travail etranger
Christine AMORY
Christine AMORY est juriste et spécialiste des problématiques liées à : droit intellectuel, droit des contrats, droit et informatique.

Témoignage

5/5
3
intro video
USD: Dollar américain ($) ^

$871

Acheter maintenant
Ce cours contient
Accès illimité
Contenu mis à jour régulièrement
Certificat

Avantages de formation-cyber.fr

$871.00

$871.00

Produits fréquemment achetés ensemble

Fabrice Hecquet

We might have this course but it's not displayed online. Please type your email and we will get back to you within 24h

No video yet for this course